Retour à la liste des critiques A bout de souffle !

Sur un rythme d'enfer dans l'un et contre sable et tempête dans l'autre, faites le forcing pour arriver au but. Derrière vous, le danger gagne sans cesse du terrain et nombreux sont ceux qui tombent dans son piège.

VIVA TOPO

A travers un thème très classique - un chat qui poursuit des souris -, Viva Topo, meilleur jeu allemand en 2003 pour les enfants, nous entraîne sur un parcours en spirale qui permet au félin d'accélérer sa poursuite lorsqu'il entame son second tour. Pauvres souris ! Car que faire quand les moustaches du grand dévoreur sont à deux bonds de leur queue ? Prendre le risque d'être attrapé pour avoir voulu plus de fromage ou choisir la sécurité et se contenter d'un repas de famine ?

Avec un matériel en bois craquant, la firme Selecta récidive après son excellent jeu de l'an dernier Au bal masqué des Coccinelles (1). Cette fois, elle nous propose d'échapper aux griffes d'un matou gourmand et rondouillet. Chaque joueur dispose d'une équipe de souris qu'il introduit sur le plateau et fait progresser vers le pays des fromages. Cette terre de bonheur est cependant lointaine, ce qui permet au chat de se lancer dans une poursuite effrénée dont bien des souris feront les frais. Chaque joueur peut pourtant opter pour la prudence : le parcours passe devant quatre trous dans lesquels les souris peuvent se réfugier. Mais y rentrer, c'est accepter deux impasses : la première, d'y rester jusqu'à la fin de la partie ; la seconde, de se contenter du petit bout de fromage qu'on y trouve si les cousines déjà présentes en ont au moins laissé une part.

Viva Topo (Ed. Selecta) tient toujours sa promesse. Même si chaque partie commence par un embouteillage géant tant les souris sont nombreuses, très rapidement l'hécatombe commence et le chat clarifie les rangs. En fin de partie, un réel suspens fait frissonner les joueurs car les bonds du chat s'allongent, accélérant ainsi sa vitesse. Chacun doit alors choisir avec sagesse ses objectifs : gagner davantage au risque d'y perdre la vie ou se contenter de moins quand il est encore temps. (2 à 4 joueurs, à partir de 5 ans - durée : 15 minutes)

MARRAKECH : Un plateau qui roule sur lui-même

Marrakech (Ed. Haba) nous propose un tout autre concept de plateau. Il se compose d'une dizaine de bandes qu'on installe parallèlement. Durant la partie, ces bandes roulent sur elles-mêmes comme les marches d'un escalier roulant.

Chaque joueur dispose de 4 chameaux qu'il tente de mener jusqu'à Marrakech. Rêve doré que peu atteindront car si la moitié des événements qui surviennent permettent de progresser, quatre d'entre eux enclenchent un mécanisme surprenant : la bande de terre la plus en arrière est enlevée et posée tout devant. Deux conséquences en découlent : tous les chameaux reculent par rapport à leur objectif et si certains se trouvaient sur la bande qu'on déplace, ils sont anéantis et disparaissent.

En jouant à Marrakech, on éprouve réellement la lutte qu'une caravane mène contre le vent et le sable. Le jeu roule sur lui-même et chacun use de toutes les règles possibles pour faire avancer ses montures ou reculer celles des autres. Avec lui, les éditions Haba nous propose un des jeux les plus originaux de cette année. La boîte est en format moyen, avec des illustrations pleines d'humour. (Pour 2 à 4 joueurs, à partir de 5 ans. Durée : 25 minutes).

Pascal Deru

Les deux jeux sont en édition internationale, avec traduction française. Dans Viva Topo, le paragraphe concernant le départ du chat n'est pas clair. Comprenez-le dans ce sens : " Quand le chat passe devant la case de départ des souris, toutes les souris qui sont encore au logis sont mises hors jeu ".

(1) Jeu coopératif basé sur la mémoire et le magnétisme.