the resistance THE RESISTANCE

Un jeu des loups garous qui n’exclut personne et qui se joue à moins, voilà qui vaut la peine d’être découvert ! Ce jeu d’une trentaine de minutes se déroule en manches, de 3 à 5 selon les parties. Comme dans les loups garous, chacun reçoit une identité secrète, soit celle d’un résistant, soit celle d’un espion de l’Empire. Les espions s’infiltrent dans les commandos et tentent d’en saboter les missions. S’ils parviennent à faire échouer 3 missions, ils gagnent le jeu. A l’inverse, si les résistants en réussissent trois, la victoire leur revient.

Au début de chaque manche, le leader – rôle qui passe sans cesse d’un joueur à l’autre – propose que deux, trois ou quatre joueurs  – qu’il nomme - s’embarquent dans une mission. Sa proposition est soumise au vote de tous et est acceptée ou refusée à la majorité simple. A ce stade, seuls les espions se connaissent mutuellement. Si la proposition est rejetée, un nouveau leader fait une nouvelle proposition.

Lorsque des joueurs sont acceptés pour partir en mission et mener un complot, leur rôle est très simple : eux et eux seuls votent secrètement pour la réussite ou l’échec de leur mission. Un résistant vote toujours positivement mais un espion réfléchira à ce qui sert le mieux ses intérêts pour ne pas éveiller une méfiance trop précoce. Les cartes des votants sont mélangées puis dévoilées. Si un seul vote est négatif, la mission est ratée et le camp des espions marque son premier point.

Lors des manches suivantes, chacun tient évidemment compte de ce qui s’est passé pour soutenir ou refuser l’investissement de certains joueurs dans une nouvelle mission. S’ensuivent des discussions, des suppositions et tout un jeu de paroles qui tente de faire pression sur les autres.

The Resistance est un jeu très fluide, plus court en parole que le jeu des loups garous mais tout aussi rusé. Il présente cet immense avantage de se jouer à moins (de 5 à 10 joueurs) et de n’éliminer personne. Dès que sa mécanique – très simple en réalité – est comprise, des cartes d’actions spéciales permettent de le corser.

Les cartes n’ont pas la poésie des Loups garous de Thercelieux et peuvent sembler confuses lors des premières parties ; elles permettent de jouer un jeu magistral qui vaut la peine d’être découvert !

Gudrun König