RUSH HOUR

ou

l'embouteillage

Cet extraordinaire casse-tête ne laisse personne de bois. Même si vous n'aimez pas les casse-tête, celui-ci risque de vous séduire. Malgré son aspect très plastic et son thème qui tourne si souvent au cauchemar dans nos navettes vers les villes, RUSH HOUR allie toute une série de paramètres qui nous font craquer.

Si vous savez ce qu'est un taquin, vous aurez déjà une bonne idée de Rush Hour. Enfant, vous avez sans doute joué avec ce petit jeu dont le but était de remettre dans le bon ordre des plaquettes numérotées de 1 à 10, les manipulations se faisant par glissements. C'est ce qu'on appelle un taquin bien qu'il en existe des formes très variées. Les meilleurs sont L'ANE ROUGE (il faut parvenir à glisser le grand carré rouge jusqu'en bas du plateau) et précisément RUSH HOUR.

RUSH HOUR fait partie de l'excellente collection BINARY, développée au USA et importée depuis quelques années en Europe. Son principe est simple : sortir une petite voiture rouge d'un embouteillage en la faisant progresser en ligne droite. En chemin, elle rencontre cependant des obstacles (d'autres véhicules), souvent à la verticale, qu'il va falloir déplacer. Pour y arriver, le joueur les pousse simplement vers l'avant ou l'arrière. Il n'est donc pas permis de déplacer en soulevant ou en faisant pivoter.

RUSH HOUR, disais-je, est un casse-tête qui convient à tout le monde car il combine toute une série de paramètres qui nous vont bien. D'abord, une série de succès qui nous confirment dans notre capacité de maîtriser le jeu. Les premiers problèmes sont aisés à résoudre et nous entraînent naturellement vers les suivants, progressivement plus difficiles. Parmi les 40 cartes livrées avec le jeu, il y a, en effet, 4 niveaux de difficulté : facile, moyen, difficile et expert. Ensuite une règle extrêmement simple : pousser en avant ou en arrière. Enfin l'impossibilité de perdre son objectif de vue car nous ne cessons d'avoir sous nos yeux le véhicule rouge et d'évaluer d'un coup doeil la distance qu'il doit encore franchir.

A vrai dire, je connais peu de monde qui reste indifférent à RUSH HOUR. Pour les accros, il existe même 120 cartes supplémentaires et d'autres jeux, du même type, plus difficiles. RESCUE, par exemple, nous propose de parvenir à placer en tête d'embouteillage 3 véhicules de premiers secours. Ici, des chantiers inamovibles créent des obstacles qui s'ajoutent à la circulation. RIVER CROSSING, quand à lui, quitte le thème des autos et nous propose de traverser une rivière en utilisant 4 planches que nous devrons poser sur des pierres.

Pour les enfants, des versions plus faciles sont disponibles. D'abord RUSH HOUR junior qui part d'un niveau plus bas que son grand frère... mais encore et surtout SAFARI et RAILS ROADS qui leur donnent à jouer avec des véhicules beaucoup plus gros et donc plus confortables. SAFARI contourne également et légèrement la difficulté : une jeep doit traverser une rivière encombrée d'animaux qui prennent leur bain... mais elle est capable de pivoter à 90° et donc de contourner certains obtsacles.