Main dans la main

Imprimé dans des couleurs pastels sur 36 plaquettes en bois. La main dans la main est certainement un des jeux les plus
doux de la moisson de cette année. Il s'adresse aux petits enfants de 2 à 6 ans, les ouvrant à une fraternité qui dépasse
leur maison et leur pays.

Maman, pourquoi ce petit garçon est-il tout noir ? Oh! Bon Papa, regarde ce drôle de chapeau ! Moi aussi, je veux avoir une plume comme la fille toute brune !
Premières paroles sur une altérité : laissez entrer dans le cercle de vos petits le droit à la différence; ouvrez-leur une fenêtre de plus sur le monde. Pourtant pas de discours, mais un jeu... Alors jouons!

Cinq variantes régaleront les enfants. Sur un principe de dominos, tous les jeux finissent par des chaînes où les enfants du monde entier s'entrelacent.
Pour les tout-petits, dans un jeu visuel où la règle est infiniment simple (à partir de deux ans et demi), chacun cherche, de la main et des yeux, des plaquettes qui peuvent prolonger une ronde commune. Tout en construisant ainsi un tableau très coloré, les enfants apprennent à mettre les personnages dessinés dans le bon sens : en cela, ils latéralisent... et c'est une acquisition fondamentale dans la préparation à l'école. Une chaîne se forme progressivement, rarement en ligne droite car le dessinateur a imaginé des plaquettes qui se rejoignent parfois en angle droit et opèrent ainsi des tournants dans la ronde.

Un dé pour les chapeaux... et un brin de mémoire

Plus compliqué (à partir de 3 ans), voici que deux dés se mêlent aux parties. L'un indique si c'est un garçon ou une fille qui doit être choisi parmi les plaquettes; l'autre si c'est avec chapeau ou sans chapeau. Ajoutez progressivement dans les règles un zeste de mémoire et quelques autres consignes qui font rebondir le plaisir. Main dans la Main s'affirme comme un jeu très riche et très complet. Au passage, vous observerez aussi la diversité des positions, des regards, des sourires, des coiffures; le nombre de vêtements différents et la panoplie de couleurs qui parlent des cultures du monde entier: tuniques en tissu d'orient ou ponchos en laine des Andes, habits de clowns, de matelots et pyjamas chinois... Nous sommes souvent peu attentifs à la palette des nuances utilisées par le graphiste!

Une des meilleures variantes est celle où les enfants font une véritable course dans l'espace. Les voici d'ailleurs tous sur la ligne de départ. Ici, cependant, ce ne sont pas les jambes qui font courir... mais, au début, le hasard, puis, progressivement, la mémoire qu'ils pourront mettre en lien avec le résultat obtenu aux dés. Résultat surprenant : qui, en fin de partie, a étiré sa chaîne le plus en avant ? A notre surprise, ce n'est pas spécialement celui qui a acquis le plus de plaquettes car les chaînes formées vont parfois en zigzag, faisant perdre du terrain à l'enfant!

Main dans la main propose aussi une variante pour enfant seul : une sorte de casse-tête simple pour les cinq et six ans.