EDEL STEIN und REICH

La collection Alea (Ravensburger) est pleine de trésors. Ne ratez donc pas cette petite merveille pour 3 à 5 joueurs.

Dans ce jeu au nom intraduisible (honneur, pierres et richesse), chacun cherche simplement à gagner de l'argent. Trois méthodes co-existent pour y arriver : obtenir des chèques, collectionner des pierres, acquérir des cartes spéciales qui augmentent ou multiplient les bénéfices.

Au début de chaque round, chacun doit décider secrètement de l'action qu'il veut jouer. Son choix s'exprime par une carte qu'il pose face cachée sur la table. Quand tous les joueurs ont posé leur carte, celles-ci sont retournées et les différents choix sont comparés.

Or il se fait que lorsque trois joueurs ou plus ont choisi une même action, celle-ci est tout simplement annulée au plus grand dépit des joueurs concernés. D'autres, en revanche, manifestent leur bonheur à grands cris. En effet, si un joueur est seul à avoir choisi une action, il obtient immédiatement ce qu'il désire : le chèque, les pierres ou la carte spéciale. Reste la situation où deux joueurs sont en concurrence : ceux-là doivent alors se combattre en usant d'un système d'enchères où la pression, la stratégie et le plaisir sont souvent au rendez-vous !

Mais le meilleur du jeu vient d'un autre élément : il est en partie possible de deviner les choix que feront ses adversaires. En effet, chaque tour de jeu commence par la distribution d'une carte personnelle que les joueurs doivent poser face visible devant eux. Or cette carte donne une double information : d'une part, le montant du chèque que le joueur pourrait gagner, d'autre part la couleur des pierres qu'il recevrait. En toute logique, on peut penser que celui qui a sous le nez un chèque de 7.000.000 risque d'opter pour l'action " gagner le chèque " tandis qu'un autre, qui collectionnerait les pierres rouges, choisirait vraisemblablement l'action " gagner des pierres rouges " si c'était l'objet de sa carte.

A chacun donc de réfléchir sur ce que les autres pourraient vouloir et d'en tenir compte s'il veut avoir la paix ou gêner ses adversaires. Le jeu nous entraîne dès lors dans des raisonnements farfelus : il pense que je vais faire ceci mais comme il pense que je pense…

Le résultat final est que chacun se trompe à volonté dans ses déductions et que cela donne un feu d'artifices en surprises et désillusions qui font d' Edel Stein und Reich un très bon jeu pour ados et adultes. A partir de 11 ans. (20 € - Edi. alea/ Ravensburger).