Retour à la page d'accueil

Retour à la liste des critiques

 

Les Colons de catane

 

Si la mode est à la convivialité, réjouissons-nous ! En battant tous les reccords de vente sur ces cinq dernières années, LES COLONS DE CATANE instaure avec délices le règne du bon jeu de société. On y joue, on en rêve, on s'en régale, on attend avec impatience la prochaine partie.


Cet engouement pour les jeux de société n'est pas neuf en Allemagne. Mais il crée une rupture avec les passions qui nous firent craquer successivement pour Trivial Pursuit et Pictionnary. En nous replongeant dans un vrai jeu de plateau dont personne ne peut faire le tour en trente parties, nous recevons dans nos familles une petite merveille d'intelligence et de diversité. Il y a deux ans, nous avions déjà souligné la qualité d'un tel jeu. Mais l'ampleur que prend le plaisir de ceux qui l'ont découvert, nous provoque à en redire un mot, d'autant plus qu'une excellente extension est désormais disponible.

Rendez-vous donc autour de la table pour une partie qui durera près d'une heure trente. Et si c'est trop long, comme certains pourraient le penser, qu'ils jouent ! Ils seront peut-être alors bien les premiers à réclamer la partie suivante ! Enfants admis dès 10 ans même si, en faisant équipe, des plus jeunes pourront être associés. Enfin tenez compte du fait que le jeu est possible de 3 à 8 joueurs .

Fondé sur la civilisation d'une île dont le profil change de partie en partie grâce à un ingénieux système de cases mobiles, chaque joueur tente simplement d'obtenir 10 points en construisant des routes, des villages et des villes. Ici, la monnaie est encore au troc (mouton contre vasseau de blé, bois contre minerais...) et ce type d'économie, surtout quand il est sujet à des marchandages, crée une ambiance du tonnerre.

Car c'est la force des COLONS DE CATANE : on n'y joue pas vraiment à tour de rôle; les dés, lancés par quelqu'un, concernent l'intérêt de tous. Aucun temps mort, pas d'ennui et des interactions constantes...

Ce qui me frappe cependant, après trois ans de pratique, c'est la diversité de goûts que séduit un tel jeu. Dans la rue où j'habite, nous nous prêtons les jeux de société. Mais chaque famille possède les COLONS DE CATANE car toutes veulent partir en vacances avec ! Que vous soyez donc plutôt porté vers des jeux de mots, ou des jeux de logiques, ou des jeux d'ambiance... il est vraisemblable que ces fameux COLONS DE CATANE vous rejoignent tout de même quelque part. Peu de jeux ont cette qualité. En plus simple, ce sont, par exemple, les excellents BAMBOLEO et KALEIDOS.

Mêlant toute une série de registres, LES COLONS DE CATANE étalent une telle variété de nuances qu'il crée une unanimité parmi des joueurs les plus divers. Avec la réserve suivante, si vous avez peur des jeux un peu compliqués : il faut être introduit par un autre joueur ou mis en confiance pour en faire une première expérience positive.

Le jeu n'est pourtant pas difficile. Et les 16 pages du carnet seront même très appréciées quand vous aurez un doute sur une situation ou que vous désirerez aborder une nouvelle partie ! Pour la petite histoire, une dizaine de ludothécaires possédaient le jeu depuis plus d'une année... mais aucune d'elles n'y avait jamais joué :
· c'est trop compliqué, disait la première.
· nous n'avions qu'une demi-heure devant nous quand nous voulions essayer, disait la seconde.
· il aurait fallu que quelqu'un d'entre nous ait lu la règle à l'avance; nous avons donc choisi un autre jeu, ajoutait encore une autre.

Un tel constat chez des professionnelles du jeu m'a fait dire : prenons donc le temps et les moyens d'entrer ensemble dans le jeu. Entre adultes. Et le charme a naturellement opéré. Les yeux se sont mis à briller. Il y a eu du bonheur, de l'excitation, de l'impatience, de la gaité et chacune de ces femmes a pu découvrir, à son rythme, qu'elle était parfaitement à la hauteur d'un tel monument.

Ces ludothécaires y ont rejoué depuis, invitant d'autres personnes dans la ronde. Car quand on découvre un trésor, n'a-t-on pas envie de le partager ?

Avouons-le : nous sommes souvent à l'image de ces femmes que je viens d'évoquer. Nous préférons du simple, du bon et du rapide. Avec raison, d'ailleurs ! Mais ne ratons pas pour autant le meilleur du meilleur dans la production ludique. Pour vous y aider et vous encourager, sachez qu'en ouvrant pour la première fois les COLONS DE CATANE, vous trouverez un shéma et une règle qui ne dépasse pas 2 pages ! Et cela suffit amplement pour votre première partie...

Dépassez donc les peurs et invitez vos ados à la partie. Quel cadeau ! Pouvez-vous même penser que cet un événement que vous provoquez dans votre famille : nous revoici autour de la table pour une soirée qui fera date au point qu'une prochaine fois, vos ados pourraient bien hésiter entre une soirée disco et une partie de Colons...

Bercé par des règles très équilibrées, LES COLONS DE CATANE recourent en fait à divers modes de jeux : des pions à manipuler, une recherche visuelle, des échanges basés sur la parole, des surprises, du bluff, un mélange heureux de stratégie et de chance. Avec en pointe, une règle tout à fait étonnante qui empêche les riches de thésauriser : un bandit régule, en effet, les fortunes chaque fois que le 7 sort aux dés.

Autre richesse d'un tel jeu : celle de susciter une imagination étonnante. Tant chez son concepteur - Klaus Teuber - qui nous propose d'excellentes extensions - que chez des joueurs aussi communs de vous et moi qui proposent à leurs partenaires d'essayer telle ou telle modalité. A noter celle-ci, brillante, que formulait un ami : quand un territoire est bloqué par le bandit, les cartes de la case bloquée devraient revenir au plus pauvre. Ceux qui pratiquent le jeu, comprendront...

Du côté de KOSMOS - l'éditeur du jeu -, la meilleure extension est assurément la boîte NAVIGATION. Elle ne peut se jouer qu'avec le jeu de base et tous ceux qui apprécient ce dernier, se réjouiront de pouvoir ouvrir leurs parties vers d'autres îles. Nous voici en bateau, prolongeant les routes terrestres par des voies maritimes. Nous voici sur d'autres archipels où nous attend une nouvelle matière première : l'or. Le carnet propose une dizaine de scénarios que vous ferez rapidement varier au gré de votre imagination. Ne le disais-je pas, il y a un instant : un bon jeu provoque la créativité !
A la différence de la boîte de base, cette extension n'existe qu'en boîte allemande à laquelle le magasin joint une traduction française. On observe ici une réelle couardise de la part des maisons d'éditions françaises, alors qu'aux Pays-Bas, toutes les extensions sont parues en boîtes néérlandophones !

Car d'autres extensions existent encore : l'extension 5/6 joueurs pour la boîte NAVIGATION; la boîte CHEVALIERS, ayant bonne réputation mais très difficile à trouver en Belgique; et encore plus rare, le scénario double face HANNIBAL/ CHEOPS dont les échos sont mitigés.

Chaque soir, autour des tables familiales, dans les clubs CATANE et sur internet, des centaines de milliers de joueurs se régalent. Et ils ont bien raison. Car quand un loisir rassemble des jeunes et des adultes pour un temps de convivialité où le meilleur est bien plus de jouer que de gagner, on est au coeur d'une culture qui nourrit.

LES COLONS DE CATANE valent les meilleurs heures qu'on passe dans un livre ou devant un très bon film. Avec la différence... qu'on y est en relation.